Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Soirée avec la dream team : « T’as invité maintenant t’assumes ! »

Publié le

Ca faisait longtemps qu’il n’y avait pas eu quelqu’un d’assez fou pour réorganiser une soirée avec la dream team. En même temps, passer le reste d’un week end à nettoyer son appart et tenter de se faire pardonner par sa moitié n’est pas le slogan le plus attrayant. Bon il se trouve que ma chère et tendre partait une semaine pour le travail, ce qui, combiné à un état de faiblesse mentale, fit que Papa osait, POUR LA PREMIERE FOIS EN 4 ANS, proposer à ces sauvages un petit poukaire at home. J’avais prévu large niveau reconstruction : Papa posait la soirée le jour même du départ de Madame, histoire d’avoir une semaine pour faire intervenir les corps de métier et autres nettoyeurs professionnels. Le matin même je recevais des messages « on peut venir maintenant j’ai pas envie de bosser cette aprème », ou encore « me réjouis de tout péter chez toi ». Bref 6 forcenés avaient répondu présent et j’avais invité un « externe » dans la même optique que la stratégie décrite dans ce post.

Ben ça marche pas, mais pas, mais pas du tout !

8 joueurs total donc, le 8ème arrivant très en retard, petit cash game en 1/1 50 boules de buy in pour s’échauffer. Petit tour de table pour se mettre dans le bain, même si on retrouve tous ces personnages dans les post précédents :

Siège 1 : R., notre bon vieil hybride entre un ogre et un poisson rouge.

Siège 2 : S., (mérite d’avoir la même initiale que SERRURE) tellement arrogant en prévision de la soirée que certains me conseillaient de mettre des filets anti-suicide sur le balcon.

Siège 3 : D., pas pour rien qu’il a les initiales de Donateur.

Siège 4 : SG, jeune papa, qui a plus dormi ni eu de vie sociale depuis 3 semaines, ça se ressentira dans sa souplesse légendaire.

Siège 5 : F., excité comme un Parisien devant une œuvre d’art contemporaine un enfant le jour de Noël, qui a pas pu attendre d’être arrivé pour tomber une des Chouffes qu’il apportait.

Siège 6 : Papa, vraiment pas serein sur la direction que va prendre la soirée.

Siège 7 : DC, l’externe,  qui avait plus joué depuis son désossage de Vegas en janvier avec Papa.

 

Allez c’est parti, première main ça donne une très jolie séquence : 5 limps, squeeze à 7 de F. en BB, reshove à 50 de R. en backraise, tank-call par F.

KQ chez R., A8dd chez F. Runout : A8T K K,

F. est déjà avec le sac à vomi.

 

Une bière par terre, on éponge.

 

Ça se calme un peu derrière mais ça reste du n’importe quoi. Je perds un peu avec un tirage qui rentre pas, quand vient cette main : trois limps et je décide d’overlimpe AQo sur la BB à F., que je sens très chaud pour squeezeshove any 2. Bon évidemment il checke et on est toute la Chine à découvrir un flop AK8 rainbow. Donkbet à 5 de D., payé par F., 42 et un couscous chez moi, fold fold.

 

Une autre bière par terre, on essuie.

 

S. se fait stacker, il lui reste 1 blinde de tapis, qu’il pose dans le noir, on paye tous et checkons tous pour lui apprendre, et il retourne…..AA qui tient face à 6 joueurs ! Il doublera encore et  encore et arrive ce coup très important en terme de metagame :

Raise à 4 de F. en early, je paye au HJ avec K9hh,  payé par S. en small blind et D. en BB. Ça commence à dire avant le flop « oh la la S., est entré dans un coup, il doit avoir un monstre », flop AK7r, Ca chambre encore S. comme quoi il doit avoir 3 rois ou trois as, à tel point qu’il donkshove direct ses 25 de stack. Fold rapide de D., F. tanke et finit par jeter et c’est à moi. Sur toutes les autres mains avec S. ce serait un fold, mais là j’ai envie de croire à un beau craquage dû à ce que les autres ont dit. Call chez moi, et il retourne tout penaud J8s. Merci bien.

 

Une nouvelle bière par terre, on nettoie.

 

Recave de S., Tapis de D. in the dark et hors parole pour 18. J’ouvre ATo et paye ses 18, F. de BB finit par payer aussi.

Flop 358dd, on checke les deux. Turn Td, il checke je mise 12 il fait tapis et me couvre, je réfléchis pas et call, il a A9dd, c’était comment livrer 80 (A ma décharge il avait juste avant shove T8o dans S. qui a bien ri vu qu’il avait encore les as).

 

Papa recave, trouve ATo et limpe, 4-5 joueurs dans le coup, flop AT6ss. Ca checke around, turn un pique qui rentre, je bet 5 payé par S. river T qui me donne full, je decide de faire n’imp et shove direct mes 40 de stack dans un pot de 14, et S. me snap call avec A2o. Merci S.

 

Tiens, une bière par terre, on lustre.

 

On joue encore quelques mains et JD arrive finalement, on start le sit & go, 1000 de stack, blindes 5/10, 15 min de level. C’est simple, durant le premier niveau il y a eu plus de bières renversées que de mains jouées, sympa non ?

Là j’en peux plus et me met à gueuler, R., qui vient de renverser la dernière bière me sort « t’as invité maintenant t’assumes »…….

Si je ne connaissais pas le personnage et que ce n’était pas un des plus calmes d’habitude, je pense qu’il y aurait eu un nouveau poker bowling for Columbine. Bizarrement dès que j’ai signifié à mes nobles invités que la prochaine bière par terre c’était tout le monde dehors, il n’y en a pas eu plus. Papa chattera tout le long du sit&go (comprendre : j’ai fait full over full backdoor, et j’ai joué 2 flips et les ai gagné les deux) et finira par l’emporter. On se pose un moment, tout ceux qui sont restés sont redevenus proche de l’homo sapiens.

 

Bonne petite soirée à +290, ça paiera les produits d’entretien.

Commenter cet article